Pour l'interdiction du "pistolet à piercing"

Aujourd'hui, on va discuter du « piercing » au pistolet. On écrit piercing pour que ce soit plus clair mais « boucherie » aurait convenu aussi.

 

Mais commençons par le commencement, c'est quoi un pistolet ?

 

C'est un instrument qui est utilisé dans les mauvaises bijouteries (On ne citera pas le nom des chaînes ici, mais ça démange) pour faire du mauvais piercing. Le pistolet est bien souvent en plastique ce qui le rend incompatible avec un passage a l'autoclave (la machine qui stérilise). Donc un instrument pas du tout stérile, souvent désinfecté vite fait et à l'arrache avec de l'alcool (l'alcool ne détruit ni le VIH ni l'hépatite) entre deux clients. C'est très rare, mais il existe des cas de contamination croisées entre plusieurs clients avec ce type de matériel.

 

Ce n'est que le début des emmerdes ! Car le pistolet ne « perce » pas l'oreille, il la déchire en enfonçant de force le bijou a travers la peau.

 

Il peut s'ensuivre des soucis de cicatrisation assez conséquents, voir une intolérance du corps a certaines matières pendant de longues années. Car en plus de vous déchirer l'oreille avec un truc pas stérile, les bijoux posés sont TOUJOURS d'une qualité ultra merdique : du mauvais acier même pas bon pour un plan de cuisine ou encore du « plaqué or ». Ce plaqué se barre assez vite et en dessous c'est du caca. Tu as beau entourer une merde avec un joli papier cadeau, ça ne change pas le contenu. Souvent c'est un bijou avec un fermoir type papillon qui est posé, histoire de bien comprimer l'oreille : on enlève bien trop souvent ces fameuses attaches papillons qui ne font plus qu'un avec l'oreille a cause de la pression.

 

Ah et il y a aussi le fait que cet instrument du démon ne permet pas un max de précision, donc bonjour les piercings aux lobes asymétriques.

 

Les résultats peuvent être dramatiques sur les lobes qui sont pourtant réputés comme peu douloureux et faciles à cicatriser, mais c'est là qu'on touche le fond : certaines chaînes utilisent aussi le pistolet pour des piercing à l'helix et au nez. Et c'est franchement dramatique car le pistolet explose le cartilage au passage, les dommages peuvent être assez graves et peuvent mener jusqu'à l’hospitalisation .

 

Un petit point autoroute au passage : c'est pas parce que tu t'es fait percé au pistolet et que tu n'a pas été hospitalisée qu'il faut banaliser cette pratique et dire que tout va bien. Je joue souvent au foot sur l'autoroute et j'ai jamais été renversée, c'est pas pour autant que je clame sur tout les toits que c'est safe en me basant sur ma petite expérience personnelle. Si on vous en parle c'est en tant que professionnels malheureusement habitués à rattraper les conneries de ce genre de chaîne de merde.

 

Un très bref point consentement parce que c'est important : au shop nous n'acceptons de percer les lobes que sur les mineurs de plus de 6 ans, avec une première visite préalable au shop pour pouvoir expliquer ce qu'il va se passer à l'enfant et pour le rassurer et l'impliquer. Faire un piercing sur un nourrisson, c'est de la torture sans consentement. Ça peut paraître un peu dur, mais vous imaginez tatouer un gamin de 3 ans ? Non ? Alors ce devrait être pareille pour un piercing ou n'importe quelle autre modif corporelle. Sans parler du fait que les oreilles des nourrissons n'ont clairement pas fini leur croissance, et l'emplacement du piercing va forcément bouger. Si vous ne voyez pas de problème au fait de charcuter un bébé dans des conditions d'hygiène dégueulasses et étant plusieurs à lui immobiliser la tête pendant que celui ci panique, résiste et pleure... bah passez votre chemin !

 

Les employés qui font les piercings n'ont aucune formation, j'avais oublié de le préciser ?

 

 

Bref, arrivons en au fait : évitez ce genre de chaîne de merde a tout prix ! Il est plus qu'étonnant que l'agence régionale de santé n'ai pas encore mis le hola a ce genre de pratique. Nous sommes, en tant que shop, tenu de suivre une hygiène plus que stricte. Ce genre de boutique n'en respecte absolument aucune.